L’histoire

Deux voix qui s’élèvent, s’unissent et se répondent.

Lorsqu’ils se rencontrent au printemps 1914, Zélie a 17 ans, Jean 22. Quelques semaines pour s’aimer avant que la guerre ne soit déclarée. Sur le front, Jean noircit des pages de carnets. S’y mêlent ses réflexions de soldat face à l’horreur et ses doutes et espoirs de jeune homme amoureux. Depuis l’arrière, Zélie correspond avec sa grande sœur Mathilde, partie pour Paris afin de rejoindre le mouvement des féministes et devenir journaliste. Au fur et à mesure du conflit, la jeune fille s’affirme et s’engage dans l’effort de guerre. Comme Jean, elle veut combattre. Ailleurs. Autrement. Parce que la guerre n’est pas seulement une affaire d’hommes.